Un peu de nous, à cœur ouvert

Mon bébé, mon ange

Après plusieurs mois d’essais pour avoir un bébé j’ai eu la joie de découvrir que j’étais enceinte en octobre 2015. Le test est positif, je suis tellement heureuse, la famille va de nouveau s’agrandir. Le rendez-vous pour l’échographie de datation est pris, il n’y a plus qu’à attendre.
Le matin du 29 novembre, je me lève avec un mal de ventre horrible, je perd du sang, j’en parle aussitôt à mon mari et on décide de partir aux urgences. Sur le trajet qui me parait interminable, je n’arrête pas de parler à mon bébé, de lui dire de s’accrocher, de ne pas me laisser, ça ne peut pas m’arriver, pas à moi ! Et pourtant…. Je l’aime déjà tellement ce petit être qui grandi au creux de moi.
A l’hôpital l’attente est interminable, je ne ressens aucune compassion, aucun soutien du personnel, ça semble tellement banal pour eux ! Quand enfin je fini par voir la gynécologue elle me fait une échographie, elle passe 10 minutes à prendre des mesures, à scruter son écran sans dire un mot, ou tout juste une fois pour me dire « arrêtez de me regarder comme ça je vous dirais rien maintenant je fais toutes mes mesures d’abord » , merci pour cette amabilité dont j’avais tellement besoin à ce moment là, puis finalement elle termine ses mesures et me dit qu’elle ne voit rien, pas d’embryon, pas de sac, rien … c’est le choc ! On me fait une prise de sang qui confirme ma grossesse, je dois revenir dans 48h pour voir le taux et vérifier si je ne fais pas une grossesse extra-utérine .
Mais voilà que d’un coup je ressens une forte envie de faire pipi , j’ai l’impression que je ne pourrais pas me retenir. Je comprend tout de suite, mon bébé vient de partir, je l’ai perdu définitivement. Je fond en larmes dans les bras de mon mari, je dois expliquer ce qui se passe à mes enfants qui ne savaient même pas encore que j’étais enceinte.
Ça ne faisait que 7 semaines, je n’ai pas eu le temps de te voir à une échographie , je ne sais pas si tu étais une fille ou un garçon, je n’aurais jamais la possibilité de te prendre dans mes bras, je ne t’ai pas donné de nom, tu resteras à jamais mon ange.
lumiere-dange
Le plus difficile à gérer c’est l’indifférence et l’incompréhension des gens qui nous entourent et qui nous disent « c’était le début c’est pas grave » , « c’est qu’il était malade », « la nature est bien faite »  tout ce genre de phrases que tout le monde te répète alors que tu n’as juste pas du tout envie de les entendre . Ce style de phrases que seuls les gens qui n’ont pas vécu ça peuvent, dire,  que j’aurais pu dire moi même avant! Parce que tant qu’on ne l’a pas vécu on ne peut pas comprendre, on ne peut pas imaginer, imaginer cette douleur, ce déchirement que l’on ressent.
Après une telle épreuve il faut réussir à faire son deuil, la perte d’un enfant est la plus dure des épreuves. J’ai versé tellement de larmes, j’ai passé tellement de jours, de semaines à pleurer ce petit être que je n’ai pas su protéger. Je suis de nouveau tombée enceinte quelques mois après, aujourd’hui je peux dire que j’ai réussi à faire mon deuil, certainement grâce à ma fille.
Mais une chose est sûre, je n’oublierais jamais mon bébé ange .

14344092_1105237732887754_6719514747418056210_n
Image trouvée sur le blog « Le petit monde de Kirichou »

En cette journée du deuil périnatal, je voudrais souhaiter beaucoup de courage à tous les parents qui vivent ou ont vécu cette terrible épreuve, le temps apaise la douleur, mais n’effacera jamais le souvenir de votre bébé. J’aimerais également demander aux autres, si quelqu’un dans votre entourage vit ce drame, svp choisissez bien vos mots de réconfort, ils ne changeront rien mais pourront aider à surmonter cette épreuve avec un peu moins de difficultés.

Cécile

0 commentaire

  1. Florine

    Vécu 4 fois consécutives .. courage
    Le bonheur fini par sourire

    1. Déjà 1 fois c’est horrible à vivre alors 4 fois je n’ose pas imaginer. 😔 tu as réussi à avoir un enfant après? Moi oui ma fille a 20 mois maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *