Avis divers, bébé, Mes test partenaires

L’apprentissage de la propreté

Il y a des étapes indispensables dans la vie d’un enfant, et l’apprentissage de la propreté est une des plus importante, mais pas toujours la plus facile à mettre en place. Mais pas d’inquiétude, même si ça prend du temps, ça viendra, vous avez déjà vu une personne de 15, 20 ou 30 ans avec une couche ? 

La méthode que je met en place:

Il y a plusieurs méthodes possibles, la meilleure sera celle qui vous conviendra et surtout, qui conviendra à votre bout de choux! 

Pour ma part j’ai fait la même chose pour mes 3 enfants, et pour chacun ça a fonctionné, en seulement quelques jours. La méthode est simple, j’ai tout simplement attendu les beaux jours, enlevé la couche et laissé mes enfants se promener en culotte. Après 3 ou 4 jours de pipi par terre, l’enfant ressent que l’envie arrive et fini par demander le pot. 

J’ai toujours attendu le début de l’été avant la première rentrée scolaire pour débuter l’apprentissage. Chacun de mes enfants a été propre avant d’entrer à l’école. Le principal c’est que l’enfant soit prêt, si c’est le cas, ça ira très rapidement. Je sors toujours le pot quelques jours avant de commencer, pour lui montrer, lui expliquer et qu’il se familiarise avec cet engin étrange, le but n’est pas de l’effrayer en le mettant de force sur ce pot.  

Bien entendu, il y aura des petits accidents, le principal est de bien expliquer à l’enfant que ça arrive ce n’est pas grave, mais la prochaine fois qu’il a envie il faut aller sur le pot. Quand l’enfant fera son premier pipi dans le pot, le plus important est de bien le féliciter, lui montrer que vous êtes content, c’est grâce à ça qu’il voudra y retourner. 

Pour Lili-Rose ça a été une révélation, elle ne voulait pas entendre parler du pot, elle hurlait quand je lui montrais , mais après 3 jours sans couche c’était parti, elle a été tellement heureuse de voir que je la félicitais qu’elle y allait sans arrêt, et dès qu’elle faisait dedans elle s’empressait de me dire « papa va être content », alors quand papa rentrait du travail elle était heureuse de lui dire, c’était tellement mignon!  Aujourd’hui elle est parfaitement propre, et je suis si fière de ma fille ! 

Nous avons commencé en douceur, et au départ j’ai utilisé les culottes d’apprentissage de Huggies, que j’avais reçu en test. Roses avec pour décor Minnie et les Princesses Disney, Lili-Rose a adoré les mettre. Elles se mettent et s’enlèvent comme une culotte classique et le tissu extensible permet à l’enfant de le faire seul sans effort, avec un velcro sur les côtés, elles sont facile à enlever pendant le change. Le coussin absorbant entraîne le liquide vers l’intérieur pour que la peau de l’enfant reste bien au sec tout en lui assurant un grand confort.  Le voile extérieur permet de conserver l’humidité dans la culotte pour garder le lit ou les vêtements secs. Ses motifs s’effacent avec l’apparition de l’humidité pour aider bébé à apprendre à rester au sec. Il y a même un petit dessin qui disparaît lorsque la culotte est mouillée.

La propreté de nuit:

La nuit c’est pas toujours aussi simple, pour certains ça se fait directement, Lili-Rose est propre également la nuit, je continue à lui mettre une couche la nuit et pour la sieste mais elle est toujours sèche quand elle se réveille. Pour ma grande ça a été la même chose, propre de jour et de nuit en même temps. En revanche pour mon fils ça a été beaucoup, beaucoup plus long! Il a arrêté les couches la nuit vers 4 ou 5 ans, mais il lui arrivait encore d’avoir des accidents jusqu’à ses 7 ans. Malheureusement il n’y a rien à faire, il arrive que les enfants ne ressentent pas l’envie arriver la nuit, ou bien qu’ils aient peur de se lever pour aller aux toilettes, dans ce cas une veilleuse ou une petite lampe torche peuvent suffire à l’aider. Dans tous les cas, ne le grondez pas, ça ne fera que le bloquer encore plus, je sais par expérience que c’est difficile de rester calme quand nuit après nuit, votre enfant fait pipi au lit.  Un petit conseil, ne plus lui donner à boire 1h avant de dormir, l’envoyer systématiquement aux toilettes avant le coucher, et si vous avez le courage, allez le réveiller dans la nuit pour le faire aller aux toilettes, ça pourra peut être vous éviter les accidents. Et si malgré tout ça, ça ne fonctionne pas, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, il pourra peut être vous aider autrement. 

 

Et chez vous, comment ça c’est passé? A quel âge a-t-il été propre, ou à quel âge pensez vous commencer?

Cécile

3 commentaire

  1. Mes enfants ont été propres rapidement aussi, A 2 ans tous les 2, jours et nuits. On a vraiment eu de la chance.

  2. Ma fille a été propre très rapidement à 2 ans jour et nuit.. Le jour je dirais même vers 20 mois.
    Mon fils a 18 mois, on lui propose, mais on sent moins l’engouement! Et Oui 18 mois, c’est tôt… 🙈 Mais pour ma fille ça a marché aussi comme ça. Affaire à suivre donc et bravo à ta poupée!!!

  3. Les miens ont mis beaucoup de temps à etre propres!!! les 3 premiers après 3 ans et mon petit dernier n’a qu’1 an et demi alors on va lui laisser le temps 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *