bébé, Un peu de nous, à cœur ouvert

La cigogne ne passera plus

 
Il y a toujours un moment où on est obligée de faire le deuil de la grossesse. Je suis à cette période, et même si je me sens comblée et surtout au grand complet, ce deuil n’est pas facile à faire.
Je sais pas pour vous mais après chacune de mes grossesses il y a eu une période où être enceinte m’a manqué, en général plutôt longtemps après je dois dire. Il y a des moments au cours de la grossesse que j’ai adoré, ce ventre qui s’arrondi, sentir bébé bouger et voir ce bidon se déformer j’adore ça, voir ce petit être aux échographies, préparer son arrivée, tout un tas de moments tellement forts. Mais faut pas déconner y a aussi des moments qui sont vraiment horribles (désolée si tu n’as pas encore d’enfant, ou si tu vis ta première grossesse, tu vas pas aimer, mais t’inquiète c’est pas si terrible en fait et on oublie vite!) , les nausées qui ne durent jamais aussi longtemps à chaque grossesse et peuvent s’installer jusqu’à la naissance (si si jte jure) , le dégoût de certains aliments ou odeurs (en général des choses que tu adores en temps normal évidemment..) , j’ai aussi eu le bonheur pour mes 3 grossesses d’avoir une sciatique dès le 3eme mois (oh joie immense quand tu sais que tu ne peux prendre aucun traitement et que la seule chose qui la fera disparaître c’est… l’accouchement! Bon courage pour les 6 mois à venir!) et bien entendu les dernières semaines de grossesse où tu as l’impression que chaque semaine dure un mois complet, et que tu vas pas tarder à éclater (t’as connu aussi?) .
 
Enfin bref, la grossesse c’est un mélange d’émotions, avec des moments difficiles mais tellement de bonheur et pour un résultat tellement merveilleux qu’il vaut bien la peine de supporter quelques désagréments. Alors oui, il y a toujours un moment où ça me manque. Je savais après avoir eu Lili-Rose que ça reviendrait, je ne pensais pas que ça serait aussi tôt en fait, ben oui la dernière fois ça a mis 6 ans avant de me manquer !
Mais cette fois il va falloir que ce manque passe et laisse place au deuil de la grossesse. *Par choix, parce que j’ai 3 enfants magnifiques et que c’est déjà très bien (surtout quand ils crient tous en même temps en fait) , que j’ai également 3 beaux fils et même s’ils sont tous majeurs, deux d’entre eux vivent toujours chez nous, la maison n’est pas extensible! *Par obligation médicale, parce que Lili-Rose est née avec une thrombopénie due à une incompatibilité plaquettaire entre elle et moi. Elle aurait pu mourir ou avoir de graves séquelles, par chance, elle est en pleine forme, mais ma gynécologue m’a prévenu, interdiction formelle de tomber à nouveau enceinte, ça serait trop risqué autant pour le bébé que pour moi.
Alors voilà, il est l’heure pour moi de faire ce deuil, et de ne garder que les beaux souvenirs de mes précédentes grossesses, parce que cette fois c’est sûr, la cigogne ne passera plus.
picsart_10-28-01.16.02

Cécile

0 commentaire

  1. jennifer engietiphaine

    Bonjour
    J’adore le sujet de votre blog! Je passe actuellement par ce stade! Les gens ne le comprennent pas, et oui, je viens de feter mes 32 ans la semaine dernière, et on me dit a chaque fois « mais non, tu dit ca mais tu verra dans quelques années tu aura changer d’avis »! Depuis mon plus jeune age, en faite, j’avais déja cette idée d’avoir que deux enfants, je ne sais pas pourquoi je pensais déja a ca a mon plus jeune age! J’ai donc eu deux enfants! Petit pincement au coeur pour ma premier quand on m’avait annoncer que c’était une fille, et en y repensant (j’avais a peine 20 ans) je me dit que j’était égoiste a l’epoque d’avoir « regretter » que j’attendais une fille, puis l’accouchement arrivait, je n’ai pas pu decrocher mon regard de ma fille, ca a était comme un coup de foudre, plus rien ne compter, seulement l’amour que j’avais pour ma fille! il nous a fallu 6 ans pour avoir un second enfant, du fait que ma première a toujours était une enfant difficile a très fort caractère, qu’est ce qu’elle m’en a fait baver! Puis avec l’achat de la maison, on s’est dit qu’il fallait au moins attendre qu’elles aient leur propre chambre, notre fille ainée dormais dans le salon avec nous, ce n’était pas une vie!
    Parfois, je me replonge dans mes souvenirs de grossesse, faut dire que pour ma première ca a été une grossesse de reve, je peter la forme, il y avait un peu de desagrement comme les douleurs aux seins, au dos, les nausées qui ont durant meme pas deux semaines, mais tout le reste c’était parfais! Pour ma second c’était autre chose, j’ai souffert du début a la fin, j’ai passer toute ma grossesse allonger dans mon canapé, franchement c’est pas une partie de plaisir, mais je ne pouvais pas faire autrement, je souffrait le martyr, entre les douleurs: jambes, seins, dos, ligamentaires, le vomissements qui ont quand meme durée 4 mois, la prise de poids (j’ai pris 20 kg pour elle) et puis le moment de l’accouchement a était horrible, donc certes ca a durée 2h, mais ca a était les 2h les plus longues de ma vie, j’ai souffert atrocement a cause des contractions j’ai meme cru que ma vie était fini que j’allais mourrir sur cette table d’accouchement!
    Je pense parfois a ravoir un troisième enfant, mais je me dit que c’est trop de boulot, je ne me sent vraiment pas capable d’en assumer 3! et puis si c’est pour souffrir comme ma deuxième, sachant que je suis a 95% du temps seule avec mes enfants parce que mon conjoint n’est jamais la, non merci

    1. C’est sûr que beaucoup de gens ne comprennent pas, il faut le vivre pour le comprendre. Courage à toi pour passer ce cap.

  2. karinemademehappy

    Je n’ai jamais aimé être enceinte… la faute à des grossesses compliquées, surveillées et analysées sous toutes les coutures. Quand j’ai eu Isaure, je savais que c’était la dernière fois… et j’en ai été soulagée! Timéo a fait de moi une maman et Isaure de nous une famille. Nous sommes au complet. Nous avons trouvé notre équilibre! Le deuil de la cigogne n’a donc pas été difficile à faire, au contraire! Mais, je comprends que, pour d’autres, cela soit une étape (beaucoup) plus difficile! Je te souhaite donc beaucoup de courage!

    1. Je comprends complètement ton point de vue, c’est clair que ce deuil est propre à chacune en fonction de notre histoire. Merci en tout cas 😘

  3. 3kleinegrenouilles

    Plus jeune, j’ai toujours rêvé d’avoir quatre enfants. Nous avons eu trois enfants en cinq ans et ça nous suffit maintenant. Une amie a eu son quatrième enfant il y a quelques mois. J’ai suivi sa grossesse, son bébé est adorable. J’ai repensé à mes grossesses, à quand nos enfants étaient bébés… et ça ne m’a vraiment pas manqué. Nous avons atteint notre configuration familiale idéale.

    1. J’avoue que j’ai toujours voulu 3 enfants, je les ai et c’est un vrai bonheur.

  4. Nous voulons 2 enfants avec mon mari… nous allons bientôt entamer les essais de bébé 2 et je sais que ce sera la dernière grossesse. Mon fils a actuellement bientôt 3 ans et ça fait quasi 2 ans que ça me manque la grossesse…. Après je sais aussi qu’il y aura le deuil de l’allaitement à faire et ce ne sera pas simple non plus car j’ai allaité mon fils 2 ans et ça me manque.

    1. En fait il y a le deuil de tellement de choses quand on prévoit de ne plus avoir d’enfants…

  5. Il est vrai que ça peut être une étape difficile…

  6. Hawkins pamela

    Bonjour j’ai 34ans et je suis l’heureuse maman de 5 Loulous (3 garçons 2filles) et rho mon Dieu comme ce deuil est dur pour moi des fois l’envie reviens mais heureusement l’opération est faite et je ne retournerai pas en arrière. (Comme tu dis les Murs sont pas extensible et le compte en banque aussi apparemment).
    Comme ma dit mon gynécologue je suis une accro des grossesses, j’adore ce moment magique où la vie grandi en nous et le jour J donné naissance à ce petit bout qui plonge son regard pleins de tendresse dans les votres c’est juste Whaou. Le manque est apparu à chaque fois à peux près quand mon petit bout est devenu propre donc pour moi c’est un cap où bébé devient Enfants.
    J’ai réussi à tenir 3 ans au lieu de 2 pour le dernier mais y avait les préparatifs du mariage qui m’aider à oublié ce manque.
    Voilà ma petite histoire d’accord aux grossesses et Merci pour ce surper article

    1. Je crois que peu importe le nombre d’enfants qu’on a déjà, c’est toujours difficile de se dire que ça n’arrivera plus.

  7. Bonjour,
    Un sujet et article spécial mais ô combien touchant et réel. Le deuil de la grossesse n’est parfois pas évident à vivre et c’est bien de pouvoir en parler du moins partager son vécu et ses émotions.
    Ici premier bébé, pour le moment pas de BB2 en optique , à voir si nous changeons d’idée d’ici là. Mais du coup on profite d’autant plus de BB1 , quelque soit le moment ! On immortalise et on vis chaque jours à 1000% .
    Merci à toi pour cet article , à coeur ouvert.
    Audrey

    1. Merci pour ta réponse, c’est assez tabou en général mais pas pour moi. C’est difficile pour beaucoup de femmes alors se dire qu’on n’est pas seule ça peut aider un peu 😉

  8. Je te comprends tellement 😥

  9. Coucou, moi aussi en ce moment je suis dans l’envie d’un troisième enfant mais ce qui me retient c’est le montant des frais de garde quand on travaille mais aussi le retour aux couches et tout le paquetage à emporter lors des sorties. Je dois me de user rapidement car je dois me faire retirer l’utérus par prévention d’un cancer…

    1. Oh je savais pas. Et tu as encore la possibilité d’avoir un enfant avant ? Je comprends le choix est super difficile là…

      1. Après c’est moi qui décide quand je me sens prête et que mon projet d’enfant est réellement, pour moi, réalisé. Là en ce moment je vois tout ces beaux petits bidons sur Instagram et Facebook. J’hésite à faire le petit 3eme. 😉

        1. Oui je vois. C’est clair que de voir tous ces jolis bidon ça fait envie 😍

  10. Difficile, car on m’a enlevé mon utérus. Mon deuil je ne le ferai jamais… Ne pas pouvoir, n’enlève pas l’envie…

    1. Je suis vraiment désolée pour toi. Plein de courage 😘

  11. Je suis maman de 3 enfants, Angèle 8 ans , Rose 4 ans et Jules 2 ans. La cigogne ne passera plus ici non plus, 3 enfants c’est déjà très bien, et Jules est né sourd profond bilatéral , cela à modifier notre vie. On est une belle famille, nous resterons 5 .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *