Un peu de nous, à cœur ouvert

Ce corps que je hais tant

Notre corps change au fil du temps, les grossesses, la mal bouffe, ou simplement le temps qui passe.
J’ai été mince parfois, il n’y a pas si longtemps que ça, mais ça  me parait une éternité. Mais mes grossesses m’ont changé évidemment, ma fausse couche aussi m’a mis une bonne claque de ce côté là . Et puis ce traitement contre Basedow …
8 mois après ma dernière grossesse, je ne supporte plus ce qu’est devenu mon corps. Je ne me suis jamais sentie aussi mal, ce stade du « dégoût » , je ne le connaissais pas ! Je pense aussi que c’est à ce point parce que pour le moment, je peux rien faire pour changer ça. Tant que je prend ce traitement et que la maladie est encore là, je ne peux pas faire de sport à cause de mon rythme cardiaque qui déraille, je ne mange pas comme 4, je mange équilibré et j’ai même arrêté les grignotages du matin que la faim tenace causé par Basedow me faisait prendre, ça ne change rien .
J’avais pris 9 kilos pour ma grossesse, j’étais ravie, c’est peu, c’est parfait ! Seulement 6 mois après j’en avais perdu 11 , le top ! Oui mais c’était grâce à la maladie, mais son traitement lui fait l’effet inverse et en 2 mois j’en ai déjà repris 5…

depositphotos_47884077-stock-illustration-white-bathroom-scale

 
Je ne suis pas de celles qui veulent absolument ressembler aux mannequins des magasines. Je pense sincèrement que le poids idéal de chacun se trouve là où on se sent bien, quand on s’accepte et qu’on se plait tel qu’on est alors on est au bon poids ! Aujourd’hui ce n’est pas mon cas.
Le plus difficile est de ne pas savoir quand je pourrais changer ça, dans combien de temps pourrais-je recommencer à m’accepter et à me sentir bien dans ma peau ? Bon je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort, il y a bien pire évidemment, nous sommes passés par des moments bien plus difficiles que celui là.  J’ai juste besoin de poser des mots sur ces maux.
Alors pour ne pas que ça me bouffe la vie je fais semblant, je ne laisse rien paraître. Je ne me cache pas non plus sous un pantalon extra large et un col roulé (faut dire avec la chaleur de l’été heureusement!) . Pour mon mari et mes enfants je me dois de rester « présentable » et ne pas me laisser aller dans cet engrenage.
Alors pour le moment je vis sans être totalement moi même, juste mon ombre, en attendant de retrouver mon corps,  oh pas celui de mes 20 ans , pas celui d’avant mes grossesses, je pense d’abord que c’est juste impossible et puis, c’est un peu le prix à payer pour avoir eu mes 3 merveilles ! Non , juste une corps dans lequel je me sente bien, dans lequel je me sente femme et qui me plaise à moi en premier.
Je n’écris pas cet article pour me faire plaindre ou autre, j’avais juste besoin et envie de partager un sentiment et de livrer un peu plus, après un blog ça sert à ça aussi, Non?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *